Une des plus ancienne concession moto de France

L’histoire de Jouy Moto commence en 1953 à Saint Brice, dans le Val d’Oise. A cette époque, Denise et Raymond Jouy ouvrent un magasin de moto qui commercialise les marques françaises Terrot, Gnome & Rhone et Motobécane et réparent aussi quelques marques de motos anglaises telles les Matchless. Premier magasin du genre à vendre « à crédit », la bonne santé de leur commerce permet à M.et Me. Jouy de s’installer, le 1er janvier 1960, à Villeneuve-Saint-Georges sur la N6, c’est à dire sur le site actuel du magasin : « Jouy Moto Villeneuve-Saint-Georges » était né ! Les années 60 sont marquées, hélas, par la disparition de la plupart des marques de motos françaises. Jouy Moto commercialise alors les marques allemandes Püch et Zündapp ainsi que le survivant Motobécane.

A partir de 1979, Thierry Jouy, le fils de Denise et Raymond, prend le relais de ses parents à la tête de l’entreprise. Thierry et son équipe vont alors développer l’activité commerciale via les marques japonaises qui connaissent une forte progression sur le marché français et européen. Les bons résultats de Jouy Moto vont permettre à l’entreprise de croître progressivement :

  • 1990 : refonte du magasin et inauguration en compagnie du pilote Stéphane Peterhansel, symbole de la marque.
  • 1992 : ouverture d’un second magasin à Créteil dirigé par Laurent Flamant.
  • 2002 : Jouy Moto « 1er concessionnaire Yamaha de France ».
  • 2005 : agrandissement de la concession de Villeneuve Saint Georges qui devient une des plus grande concession d’Ile de France.

Passionnés de rallyes africains et d’enduro, Thierry et Laurent ont participé à quelques rallyes et compétitions de renom : Pour Thierry : Paris Dakar 1981, 1984 et 1985, Rallye de l’Atlas 1982, Second du Rallye d’Algérie 1981.

Thierry Jouy au rallye d'algérie en 1981
Thierry Jouy au Paris Dakar

C’est en 1981 que Jean Philippon intègre Jouy Moto. Il y deviendra chef d’atelier en 1990. Jean a bien sûr préparé toutes les machines de Rallye-raid de Thierry mais aussi des motos qui ont couru en vitesse comme des XJR 1200 de la XJR-Cup ou des 1000 R1 ayant participé à des courses d’endurance. Jean est arrivé 3 fois 3eme aux concours du « meilleur technicien Yamaha Motor France » !